Avis de tempête sur Cordouan – Jean-Pierre Alaux

Avis de tempête sur Cordouan de Jean Pierre Alaux aux Editions 10/18

 

Résumé de l’éditeur :

Au lendemain du décès de Georges Pompidou, la mort s’invite à Cordouan. Le fils d’un des gardiens du célèbre phare que Séraphin Cantarel est venu expertises est découvert noyé au pied d’un carrelet. Sa fiancée, quant à elle, demeure introuvable. Tandis qu’en mer le ciel se fait de plus en plus incertain, sur la côte, une chose est sûre : la tempête qui se préparer ne laissera pas la Gironde indemne…

Une enquête haletante entre terre et mer.

Notre humble avis :

A la croisée de l’océan et des eaux de la Gironde, se dresse le phare de Cordouan. Tel une sentinelle, il alerte les bateaux qui pourraient , par malheur, se heurter aux fonds mouvants de l’estuaire.

Le premier bâtiment rudimentaire  fut construit en 1360,  mais ce n’est véritablement que sous le règne d’Henri III que fut construit le premier édifice. En 1594, Louis de Foix, architecte appuyé par Henri IV, poursuivra sa construction. Ce phare a subit de multiples transformations, il ne fut pas toujours aussi haut. Ce n’est qu’en 1790 qu’il prendra sa forme actuelle, et que l’on construira ce monument Royal, le Versailles des mers comme il est souvent nommé.

Aujourd’hui Cordouan c’est 311 marches,  et une hauteur de 67,5 mètres. Situé à 7 kilomètres des côtes charentaises et girondines, quel que soit le temps, il veille sur ses marins.


Jean Pierre Alaux
, a imaginé une histoire qui prend place entre Saint Palais, Royan, les côtes du Médoc et ce magnifique monument qu’est Cordouan. Vous vous plongerez avec plaisir dans cette intrigue policière, savamment agrémentée de détails historiques et évoluerez dans les courants tourmentés de l’embouchure au rythme de ses tempêtes et de ses accalmies.

Si vous souhaitez plus d’informations sur l’auteur, http://www.jean-pierre-alaux.book.fr/