FAITES VOUS-MEME VOTRE MALHEUR de Paul Watzlawick

« Faites vous-même votre malheur » de Paul Watzlawick aux Editions Seuil

Notation de l’auteur 

Vivre en conflit avec le monde et, en particulier, avec les autres hommes, voilà qui est à la portée du premier venu, mais sécréter le malheur tout seul, dans l’intimité de son for intérieur, c’est une autre paire de manches. On peut toujours reprocher son manque d’amour à un partenaire, attribuer les pires intentions à un patron ou mettre sa propre mauvaise humeur sur le compte du temps qu’il fait – Mais comment s’y prendre pour faire de soi-même son pire ennemi ?

Résumé de l’éditeur 

Le livre de Paul Watzlawick se veut une parodie des livres de conseils pratiques (comment construire soi-même sa maison, comment se faire des amis, etc…). L’auteur y examine tous les moyens qui sont à notre disposition pour nous rendre vraiment malheureux ; soit ceux que nous pratiquons déjà sans avoir besoin de conseil (ruminer sur le passé, ou exiger de la personne aimée qu’elle partage absolument tous vos goûts par exemple), soit ceux qui exigent une technique spéciale : à ce titre, nous sont d’ailleurs prescrits quelques exercices pratiques gradués selon leur difficulté. Car si la vie est un jeu, elle doit relever de la théorie des jeux ; et si la situation est désespérée, la solution est peut être désespérément simple…

Mon humble avis

Ouvrage philosophique  un peu compliqué au démarrage mais l’humour qu’y met son auteur pour faire passer des vérités qui nous échappent, le rend excellent. J’ai particulièrement apprécié le passage qui concerne la notion d’altruisme et celui sur la relation avec l’étranger et les différences culturelles.

On aime également dans ce livre, les citations de Dostoïevski/ Les Possédés :

« Tout est bien… Tout.

L’homme est malheureux parce qu’il ne sait pas qu’il est heureux. Ce n’est que cela. C’est tout, c’est Tout !

Quand on le découvre, on devient heureux aussitôt, à l’instant même… »