Hier encore, c’était l’été

De Julie Lestrange
Aux Editions Mazarine

Résumé de l’éditeur :

Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble ils sont nés, ensemble ils ont grandi, en toute insouciance. Mais lorsque la vie les prend au sortir de l’adolescence, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir apprendre à se battre pour exister. A travers les drames subsistent l’amitié, les fous rires et les joies. Et l’amour, qui les sauvera.
C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.
Mon avis :
L’auteur nous embarque dans une histoire née d’une amitié entre deux couples. Le déroulement du livre suit l’évolution des enfants, puis celle des mêmes enfants devenus parents et de leur progéniture. Il aborde des thèmes tels de l’insouciance de l’adolescence, le passage à l’âge l’adulte et ses questionnements, les aléas de la vie  avec ses petits et ses grands traumatismes. Qu’il s’agisse de sujets légers ou de sujets plus graves, Julie Lestrange, dessine une fresque familiale et amicale de deux familles sur trois générations qui tissent des liens d’amitié indéfectibles.  Le lecteur vit l’histoire et les émois de cette bande de copains, et peut facilement s’identifier à eux car leur histoire est le reflet de la vie réelle.
On ne passe pas seulement un bon moment, on s’interroge aussi sur nos propres liens d’amitiés et l’évolution qu’ils ont pris au fil des années.
Elleli