La Campagne de France

lacampagnedefrance

de Jean-Claude Lalumière

Aux Editions Le Dilletante

Résumé :

Les voyagistes culturels seraient-ils, à l’image des pères de famille, les ultimes aventuriers du monde moderne ?

La réponse avec cette symphonie pathétique pour douze retraités, un bus et quelques illusions perdues.

Mon avis :

Deux jeunes enseignants en histoire et littérature, déçus par l’enseignement mais surtout par le peu d’intérêt que manifestent les adolescents pour ces matières, font le choix de réorienter leur carrière. Ils décident alors de créer des circuits touristiques culturels et investissent leurs économies dans l’achat d’un mini bus.

Leur première expérience avec un groupe d’agriculteurs de Jurançon  va tourner au cauchemar. C’est ainsi que les deux associés vont  noter à leur dépends que les voyages culturels ne font pas recette, et les circuits autour des poètes du XIXe siècle encore moins.

Contraints par la situation financière de leur entreprise à modifier quelque peu les centres d’intérêts de leur parcours touristique, les voilà repartis sur les routes de France, accompagnés d’une bande de joyeux retraités, plus dissipés qu’une colonie d’enfants en bas âge.

Mais préférant la visite de la Faute sur Mer à celle de la maison de Mauriac, ou privilégiant encore la visite de Bergues à celle d’Oradour-sur-Glane, nos deux organisateurs érudits vont à nouveau subir l’inculture d’un groupe de « vieux » enfants indisciplinés mais cependant touchants.

Malgré quelques clichés et un enchaînement de situations cocasses, auxquelles on peine à croire, le récit est  drôle et rempli d’humour et le lecteur se laisse porter par la fantaisie de l’épopée pittoresque de ces retraités sur les routes de France.