Neige


De Maxence Fermine
Aux Editions Points

Résumé de l’éditeur :
Dans le Japon raffiné du XIXème siècle, le jeune Yuko a choisi sa voie : il sera poète, contre l’avis de son père. Soseki, l’ancien samouraï et vieux peintre aveugle, lui enseignera l’art du haïku. Entre les deux hommes plane l’image obsédante d’une femme disparue dans la neige… Une langue épurée, concise et sans artifices, qui parle d’amour de la vie et de quête de l’absolu.

Mon avis :
Yuko a appris la puissance des forces cosmiques, l’importance de la foi, l’amour de la nature et surtout l’art du haïku. A 17 ans, il doit décider de son avenir,  devenir prêtre ou guerrier. Pourtant aucun de ces choix ne trouve grâce à ses yeux et contre l’avis de son père,  il sera poète.
Yuko éprouve une véritable fascination pour la neige dont il fait le thème principal de ses poèmes. Mais afin de peaufiner son style et d’élargir ses créations, il sera envoyé chez un maître. Au-delà de l’art du haïku, l’ancien samouraï, devenu peintre, prodiguera bien des enseignements à son jeune élève notamment celui de colorer ses poèmes.
L’écriture de cet auteur, fine et subtile, est si envoutante que j’ai lu cette histoire d’une traite comme on lirait un poème. J’ai éprouvé, lorsque la dernière page fut tournée, un sentiment de légèreté et de plénitude.
Un véritable bonheur, à tel point que j’ai lu ce livre deux fois.

Elleli