STONER – JOHN WILLIAMS

rsz_stoner (1)

Roman traduit par Anna Gavalda

Aux Editions « J’ai Lu »

Résumé de l’éditeur :

Fils de paysan, William Stoner débarque à l’université du Missouri en 1910 pour y étudier l’agronomie. Délaissant ses cours de traitement des sols, il découvre les auteurs, la poésie et décide de se vouer à la littérature, quitte à décevoir les siens. Devenu professeur alors que la Première Guerre mondiale éclate, cet homme solitaire et droit traversera le siècle et les tumultes de sa vie personnelle avec la confiance de celui qui a depuis longtemps trouvé son refuge : les livres.

« Un livre à l’amertume intense, économe de ses mots et d’un pessimisme implacable. C’est un diamant noir. »L’express

Mon avis :

1910… Rien ne laissait supposer que ce jeune homme un peu rustre, renfermé, issu du monde rural, n’ayant jamais quitté son village natal, se retrouverait à l’université du Missouri pour y étudier l’agronomie. Rien ne laissait supposer non plus,  qu’il abandonnerait très vite ses études agricoles pour devenir professeur de littérature.

C’est au cours de ce cursus universitaire que Stoner se prit d’une véritable passion pour la littérature et son histoire. Dès lors, sa vie entière sera vouée à sa passion des mots, des écrits et de leurs écrivains.

Lui l’étudiant simple et réservé,  peu à l’aise en société, découvrira la difficulté de la vie de professeur au sein de l’université. Les rivalités, les coups bas de certains collègues et le rôle politique qu’ils endossent, le déstabiliseront jusqu’à lui faire perdre son étiquette de brillant professeur.

Rien ne l’empêchera cependant de conserver la même exaltation face à ses élèves et d’aller au bout de la mission dont il a fait son but, celle de faire vivre la littérature auprès des générations futures jusqu’à ce que la mort l’emporte.

Un très beau livre. Une chance qu’Anna Gavalda ait choisi de le traduire.

E.D