TOUT CE QUE J’AIMAIS – Siri Hustvedt

 

Tout ce que j’aimais de Siri Hustvedt aux Editions Babel

 

Résumé de l’éditeur :

Au milieu des années 1970, à New-York, deux couples d’artistes ont partagé les rêves de liberté de l’époque. De l’art et de la création, ils ont fait le ciment d’une amitié qu’ils voulaient éternelle et, quand ils ont fondé leur famille, se sont installés dans des appartements voisins. Rien n’a pu les préparer aux coups dont le destin va les frapper et qui vont infléchir radicalement le cours de leurs vies…

Siri Hustvedt convie ici à un voyage à travers les régions inquiétantes de l’âme : bouleversant, ambigu, vertigineux, Tout de que j’aimais est le roman d’une génération coupable d’innocence qui se retrouve, vingt ans plus tard, au bout de son beau rêve.

Notre humble avis :

Siri Hustvedt, essayiste et romancière d’origine Norvégienne et auteur de plusieurs ouvrages a dû s’imposer pour être reconnue en tant qu’écrivain à part entière et non pas seulement comme la femme de Paul Auster.

Son roman  «Tout ce que j’aimais », qui connait un succès international,  prend place dans le New-York des années 70. L’histoire relate l’amitié entre deux couples insouciants dont les vies empreintes de liberté évoluent dans le milieu artistique. Cette relation amicale qui aurait pu être éternelle sera mise à mal par les aléas de la vie et les coups du destin. Entre perte d’enfant, rupture, toxicomanie, ces quatre amis doivent faire face à leurs illusions perdues.

Siri Hustvedt  dépeint toujours avec beaucoup de talent les émotions des protagonistes dans les scènes de leur quotidien et pose les mots justes pour décrire avec précision les sentiments qui affectent les individus au plus profond de leur âme.