Une visite surprise – Claudie Pernush

rsz_une_visite_surpriseAux Editions Belfond

Résumé de l’éditeur :

L’amour, l’océan, les dunes de Soulac-sur-Mer… C’est la vie que Paulin s’est choisie, et il n’en veut pas d’autre. Il ne répond même pas à la lettre de Louise, une aventure d’un soir depuis longtemps oubliée. Lui, père d’une fillette ? Pas question de faire le test, encore moins de rencontrer l’enfant. Mais la petite déferle dans sa vie et elle ne lui laissera pas le choix.

Une émouvante comédie de mœurs, vive et fine, grave et légère, sur fond d’algues et de vent de mer. L’histoire d’un homme obligé d’affronter la réalité : une enfant inconnue qui lui demande de l’aimer.

Mon humble avis :

Le seul fait de savoir que la trame se déroule à Soulac m’a suffi à acheter cet ouvrage. Si le sujet de fond est grave l’histoire elle-même reste légère…

Ces quelques pages, lues d’une traite, m’ont ramené avec plaisir vers ces lieux bien connus du Médoc. On y parle de grands crus, de gastronomie, de pibales, de dunes, d’oyats…Qu’on ne s’y trompe pas on est bien dans la région de Soulac et si l’on ne le savait pas déjà, on comprend que, comme beaucoup d’entre nous,  cette terre est chère à l’auteur.

De ce point de vue-là, je ne suis pas déçue… Quant à l’histoire c’est un autre débat.

Paulin la quarantaine, ancien professeur de mathématiques reconverti en commerçant coule une vie paisible et sans surprise dans son village natal.

Bientôt sa tranquillité sera mise à mal par une nouvelle déconcertante ; il est le père d’une fillette de neuf ans.

Or, il n’y a pas de place dans sa vie et surtout dans celle de sa compagne pour cette gamine. Son refus est catégorique, il ne souhaite pas rencontrer la petite Hermine. C’est sans compter l’opiniâtreté de cet enfant dont le but est l’exact opposé de celui de Paulin.

Après bien des déboires et des déconvenues, il finira par croiser la route de celle qu’il nommera désormais « sa fille ».

L’histoire est agréable et rythmée mais le style d’écriture l’est  un peu moins à goût. Cependant il faut reconnaître que Claudie Pernusch excelle dans la construction de ses dialogues qui sonnent justes, notamment dans ceux d’Hermine.

Le livre aborde en réalité deux sujets ; le principal,  la quête d’un père par une petite fille et le secondaire, l’amour d’un homme pour une femme enfant égoïste, traumatisée par une enfance perturbée. Si le premier sujet est touchant et attendrissant le second ne semble être là que pour donner une dimension supplémentaire au refus de Paulin d’être père. Cette  relation amoureuse dépeinte tout au long du livre par  une envie récurrente de Paulin de faire l’amour à sa belle, n’apporte que peu d’intérêt à l’histoire, si ce n’est une touche érotique qui revient régulièrement.

Pour être fidèle à ce que je pense, à savoir une histoire est souvent ressentie différemment par les lecteurs… Bien heureusement ! Vous trouverez sur les liens ci-dessous, deux commentaires de blogueurs différents du mien.

http://totalybrune.canalblog.com/archives/2013/05/16/27142446.html

ou

http://abrideabattue.blogspot.fr/2013/04/une-visite-surprise-de-claudie-pernusch.html